La saga Beyblade été déclinée en cinq saisons en raison de l’attrait grandissant pour la série.

Les origines de la série télévisée Beyblade

A l’origine de la fabuleuse saga Beyblade, se trouve un shônen. Ce manga a vu le jour au début de l’année 2000, plus précisément le 28 janvier. Beyblade est une création qui vient tout droit de l’imagination de Takao Aoki. Ce scénariste et dessinateur japonais propose à la maison d’édition Shogakukan de publier son œuvre. Le manga sort alors dans le mensuel pour enfants CoroCoro Comic à partir de 2000. Devant le succès de l’œuvre d’Aoki, une adaptation en dessins animés fut envisagée. La première saison d’une série qui fera un carton mondial sort un an après sur la chaîne de télévision japonaise TV Tokyo.

Le scénario de la série Beyblade

La série télévisuelle Beyblade met en vedette un accessoire qui est devenu depuis une attraction majeure dans les cours de récréation. Il s’agit de la toupie. Le scénario se déroule dans un Japon futuriste où est né un sport à dimension planétaire. Ce dernier, appelé Beyblade, a des origines très anciennes. Le Beyblade est un sport qui voit s’affronter des protagonistes qui lancent des toupies. La règle du jeu est de faire sortir la toupie de l’adversaire hors des limites du terrain ou Stadium. Il est également possible de remporter la confrontation en ramenant à l’arrêt la toupie adverse.

La première saison de la série

Intitulée tout simplement Beyblade, la première saison de la série met en scène pendant 51 épisodes le jeune Tyson qui est le héros de la série. C’est un jeune Beyblader qui possède une toupie avec un spectre dénommé Dragoon. Tyson va former avec Kaï, qui fût autrefois son grand adversaire, une équipe de Beybladers. La toupie de Kaï est dotée de l’esprit du Phénix appelé Dranzer. L’équipe de Tyson et de Kaï prend le nom de Blade Breakers et est complétée plus tard par trois autres joueurs. Ces derniers sont entre autres Max qui est le plus jeune Beyblader de l’équipe et qui possède une toupie avec l’esprit de la tortue Draciel, Ray avec sa toupie dotée de l’esprit du tigre blanc Driger et enfin Kenny qui est l’intellectuel du groupe avec ses créations et son spectre appelé Dizzy.

Une seconde saison pour confirmer

La seconde saison de la saga est dénommée Beyblade V-Force. Elle se démarque par un changement au niveau des scénarios par rapport à la première saison. En effet, les épisodes font un focus plus poussé sur les esprits des toupies et des pouvoirs que celles-ci possèdent. Le design graphique du manga change en raison de la conception de la série dans de nouveaux studios de production.

Scénario de Beyblade G-Revolution

Cette troisième saison fait de la série un incontournable des mangas. Les scénarios sont plus recherchés pour maintenir l’attrait des plus jeunes pour la série. Un virage est pris par les scénaristes qui concentrent durant cette saison les scénarios sur les héros plutôt que sur les spectres des toupies. Le design de la série reçoit un relooking durant la saison et les affrontements entre les toupies deviennent plus spectaculaires.

Une quatrième saison avec Beyblade Metal Fusion et Beyblade Metal Masters

Cette saison voit l’apparition d’un nouveau héros en la personne de Gingka. Ce dernier est suppléé par d’autres personnages comme Madoka la Beyblader et Kenta. Le début de cette saison les voit affronter d’abord Kyoya et Benkei qui deviendront plus tard des amis du personnage principal de la saison. Cette saison est mise en scène par Takafumi Adachi tout au long des 51 épisodes. Une deuxième partie de la saison est dénommée Beyblade Metal Masters.

La Metal Fusion 4D pour une cinquième saison

Pour la première fois depuis le début de la série, un même studio réalisera deux saisons consécutives. Il s’agit ici de la Synergy SP qui réalisera les 19 épisodes de cette dernière saison. Cette saison est celle qui est en cours à l’heure actuelle. Les héros sont toujours Gingka et ses compères. De nouvelles toupies font leur apparition dans cette saison.